02 57 52 04 13
Mon panier
Aucun article
>
logo-Podexpert
» » » Le pied plat chez l'enfant

Le pied plat chez l'enfant

 

Le pied plat est une morphologie commune aux enfants en bas âge. Généralement, la voûte plantaire se forme sans difficulté pendant la croissance, parfois aidée de quelques exercices. Cependant, si la situation persiste après dix ans, une consultation est importante afin de ne pas voir apparaître de complications.

 

Enfance et pied plat

Une prédisposition naturelle

Le pied plat se définit par un affaissement de la voûte plantaire, à l’origine d’une déformation. Chez l’adulte, le pied plat est généralement acquis : il est le résultat d’un phénomène externe (voir Que faire avec un pied plat ?). Chez l’enfant, au contraire, le pied plat est physiologique. Dans la majeure partie des cas, la voûte plantaire se forme naturellement vers l’âge de cinq ou six ans.

 

La formation du pied se termine aux alentours de dix ans. Au-delà de cette échéance et sans amélioration de la déformation, une intervention podiatrique est nécessaire.

 

Les causes d’un pied plat persistant sont généralement les suivantes :

  • Faiblesse musculaire
  • Instabilité ligamentaire
  • Genoux valgus
  • Surpoids
  • Maladies héréditaires

Quand consulter ?

Après trois ans, une consultation est nécessaire si les symptômes suivants sont observés :

  • Douleurs aux pieds, genoux, jambes et chevilles
  • Trouble de la marche
  • Rigidité du pied
  • Tendon d’Achille court ou déformé
  • Usure anormale des chaussures

Dans ce cas, une prise en charge est essentielle afin d’éviter les complications à l’âge adulte (douleurs chroniques, déplacements difficiles, etc.). Lire aussi Les conséquences du pied plat.

 


 

Selection chaussure pour enfant

 


 

Diagnostic

Le diagnostic du pied plat chez l’enfant ne peut être posé qu’à partir de trois ans. Dans un premier temps, le médecin vérifie la longueur du tendon d’Achille et s’assure que celle-ci soit suffisante. Dans un second temps, l’enfant est placé sur un podoscope afin de mesurer la surface d’appui au sol.

 

Les symptômes du pied plat sont les suivants :

  • Une surface d’appui au sol trop importante
  • Un déplacement anormal de l’astragale
  • Une déviation de l’axe naturel du talon et de l’avant-pied
  • Une usure anormale des chaussures

Traitement

Avant quatre ans

Avant quatre ans, aucun traitement n’est à envisager. En effet, la voûte plantaire prend généralement sa forme durant les premières années de croissance. Afin de favoriser son apparition, les parents peuvent cependant inciter l’enfant à marcher pieds nus sur le sable ou sur l’herbe. L’exercice de marche alternée sur le bord externe du pied et les pointes est également favorable à la constitution de l’arche longitudinale médiale. Enfin, des activités comme le tricycle sont bénéfiques au développement du pied.

 

Durant les premières années de vie, une paire de chaussures avec un bon maintien au niveau du bord interne du pied est suffisante. Avant quatre ans, le recours à des chaussures orthopédiques est inutile.

 

Avant huit ans

Dans le cas d’un pied plat idiopathique (sans douleur ni trouble fonctionnel), une semelle orthopédique enfant peut être ajoutée dans la chaussure. À cet âge, le pied évolue rapidement. Il convient donc de vérifier les orthèses tous les six mois. Une nouvelle paire est souvent fabriquée chaque année.

 

Des exercices podologiques sont également conseillés (lire La rééducation du pied plat valgus). Marcher sur la pointe et le talon ou pratiquer une activité physique régulière permet généralement d’obtenir une voûte plantaire creuse.

 

Si l’enfant souffre d’un pied plat pathologique, une chirurgie peut être envisagée. Certains médecins recommandent en effet de réaliser des opérations particulières avant huit ans. C’est notamment le cas de l’opération dite de « Cavalier de Judet ». En agissant sur le bord interne du pied et l’astragale, elle permet ainsi de corriger l’axe afin de retrouver une position naturelle. Cependant, un acte chirurgical n’est pas anodin et un deuxième avis médical est souhaitable.

 

Après huit ans

Le port de semelles orthopédiques reste conseillé. Si des douleurs et des troubles fonctionnels persistent ou apparaissent, un professionnel de santé pourra orienter le patient vers une chirurgie.

 

Un pied plat pathologique ne doit pas être laissé sans traitement. En effet, des complications pourraient survenir à l’âge adulte.

 


Auteur : Philippe Vesin - Podo-orthésiste