02 57 52 04 13
Mon panier
Aucun article
>
logo-Podexpert
» » » Les douleurs du pied plat

Les douleurs du pied plat

 

Le pied plat est une pathologie couramment diagnostiquée. Ainsi, environ une personne sur deux présenterait cette morphologie. Si la plupart des patients n’en souffrent pas, les formes les plus sévères peuvent devenir handicapantes sur le long terme. Cependant, plusieurs traitements existent et permettent de répondre aux problématiques du pied plat chez l’adulte. Des semelles orthopédiques ou des chaussures adaptées peuvent venir soulager les douleurs. Podexpert fait le point.

 

Pied plat : causes et conséquences

Le pied plat est une déformation du pied caractérisée par une voûte plantaire peu présente, voire absente. Si les manifestations sont identiques, on distingue néanmoins deux types de pieds plats. Les pieds plats physiologiques asymptomatiques et les pieds plats pathologiques, à l’origine de douleurs (lire Que faire avec un pied plat ?).

 

Les causes du pied plat sont multiples et diffèrent selon l’âge :

  • Chez l’enfant, le pied plat est banal et la plupart du temps peu symptomatique. Présent à la naissance, il se résorbe généralement entre cinq et six ans.
  • Chez l’adolescent, le pied plat est souvent le signe d’une synostose du pied (os soudés entre eux).
  • Chez l’adulte, les origines sont multiples : embonpoint, diabète, insuffisance du jambier postérieur, maladie dégénérative, etc.

En l’absence de traitement, les conséquences peuvent être nombreuses. Des problèmes de stabilité, des tendinites ou des douleurs sont quelques-uns des dysfonctionnements provoqués par les pieds plats (lire également Les conséquences du pied plat).

 

Les douleurs liées au pied plat

Genoux

Un bon fonctionnement des genoux nécessite un alignement adéquat avec les pieds. La déformation de la voûte plantaire peut provoquer un affaissement du pied vers l’intérieur. Cette mauvaise posture entraîne une absorption réduite des chocs lors de la marche. Ce stress mécanique engendre alors des douleurs aux genoux. Ces dernières peuvent s’étendre au tendon tibial postérieur (anciennement appelé muscle jambier postérieur).

 

Talons

Les talons ont pour fonction de supporter le poids du corps et d’amortir les chocs. En entraînant une mauvaise répartition des appuis sur le sol, un pied plat peut provoquer des douleurs aux talons. Il peut également causer d’autres dysfonctionnements (tendinite au tendon d’Achille, fasciite plantaire, etc.).

 

Chevilles

L’affaissement de la voûte plantaire cause généralement une déviation de l’axe de la cheville vers l’intérieur. Dans ce cas, une instabilité est souvent constatée. Cette mauvaise posture augmente également le risque d’entorses et de tendinites.

 

Pieds plats valgus

Les pieds plats valgus se caractérisent par une désaxation des chevilles vers l’intérieur et des talons vers l’extérieur. Ils sont une évolution des pieds plats, notamment lorsque la pathologie n’est pas prise en charge à temps. Ils entraînent alors des douleurs aux chevilles, aux talons et peuvent avoir des répercussions sur l’ensemble du corps (muscle tibial postérieur, articulation talo-naviculaire, etc.).

 


 

Selection chaussure pied plat

 


 

Soulager les pieds plats

Semelles orthopédiques

Le port de semelles orthopédiques est un traitement couramment prescrit pour soulager les douleurs des pieds plats. Ces orthèses plantaires sont réalisées sur mesure, à partir de prises d’empreintes. Elles s’adaptent ainsi parfaitement à la morphologie de chaque patient.

 

Les orthèses sont fabriquées à partir d'éléments collés sur une base en cuir ou en mousse. Les renforts ajoutés viennent corriger les différents points d’appui au sol. Ces matériaux confortables assurent également une absorption des chocs et limitent les douleurs liées à la marche ou au stationnement debout.

 

Port de chaussures adaptées

Porter des chaussures adaptées permet de prévenir ou de soulager les douleurs du pied plat. Ces chaussures doivent être confortables et soutenir l’arche longitudinale médiale. Elles doivent également présenter un espace suffisamment large afin de ne pas comprimer l’avant-pied et les orteils.

 

Chirurgie

Pour les formes les plus sévères, une chirurgie peut être envisagée (conservatrice ou non conservatrice en fonction du stade d’avancement de la pathologie). L’opération consiste alors à redresser l’arche longitudinale afin de corriger la déformation du pied au niveau de la voûte plantaire. Toutefois, ce traitement des pieds plats reste rare.

 

Pour en savoir plus, rendez-vous sur notre article L’opération du pied plat.

 


Auteur : Philippe Vesin - Podo-orthésiste