02 57 52 04 13
Mon panier
Aucun article
>
logo-Podexpert
» » » Les conséquences du pied plat

mercredi 01 septembre 2021

Pied plat conséquence : complications et traitements

Pied plat conséquence : complications et traitements

 

Le pied plat est une morphologie courante et souvent bénigne. Cependant, une forme pathologique non traitée peut avoir des conséquences sur l’ensemble du corps. Déformation du pied et douleurs chroniques viennent alors perturber le quotidien du patient. Dans ce cas, une prise en charge médicale devient indispensable afin de stopper l’évolution de la pathologie. Le port d'une chaussure orthopédique adaptée peut soulager les douleurs et retarder l'évolution de la déformation.

 

Définition générale

Le pied plat est une déformation caractérisée par un effondrement de la voûte plantaire. Cependant, toutes les formes n’engendrent pas de douleurs. Il convient alors de distinguer les pieds plats physiologiques (sans symptômes) des pieds plats pathologiques.

 

En fonction de l’âge, les causes du pied plat diffèrent :

  • Avant l’âge de cinq ans, le pied plat chez l’enfant est courant. Généralement, aucun traitement n’est appliqué et le pied se forme naturellement. Notez également qu’il est inutile de consulter un spécialiste avant l’âge de trois ans.
  • Chez l’adolescent, il est souvent le signe d’une synostose du pied.
  • Chez l’adulte, les causes sont nombreuses : surpoids, traumatisme, maladie dégénérative, vieillissement, etc.

Si les formes physiologiques ne nécessitent pas de prise en charge, les formes pathologiques doivent faire l’objet d’un suivi médical (voir Que faire avec un pied plat ?). En effet, une absence de traitement peut avoir des répercussions sur le long terme.

 

Pied plat non traité : des complications à long terme

Quelles sont les complications que peuvent entraîner un pied plat ?

Un pied plat non traité peut entraîner un certain nombre de complications :

  • Déformations des orteils : hallux valgus ou orteils en marteau
  • Douleurs chroniques au niveau des pieds, chevilles, genoux et hanches
  • Instabilité
  • Tendinites
  • Fasciite plantaire
  • Névrome de Morton

Déformation du pied

Les pieds plats non traités peuvent provoquer une déformation du pied, notamment au niveau du gros orteil appelé hallux. On parle dès lors d’hallux valgus. Accompagné d’une déviation du talon vers l’intérieur, le pied évolue alors vers un pied plat valgus. La formation d’orteils en marteaux peut également être constatée en l’absence de prise en charge.

 

Cette évolution entraîne de mauvais appuis au sol. Ses répercussions sont visibles sur l’ensemble de la posture corporelle et peuvent provoquer des douleurs chroniques.

 

Douleurs chroniques

La malformation de l’arche interne entraîne une instabilité lors des déplacements et une absorption réduite des chocs. À long terme, cette mauvaise sollicitation des os et des tendons peut faire apparaître des douleurs chroniques. Généralement, ces dernières apparaissent au niveau du bas du dos, des genoux et des hanches. Elles résultent principalement de la mauvaise absorption des chocs, qui traumatise les articulations.

 

Le mauvais alignement des os du pied (articulation talon naviculaire et dessus de pied notamment) engendre une usure articulaire. À la longue, de l’arthrose peut se manifester. Enfin, des épines osseuses comme l’épine de Lenoir peuvent se développer et rendre l’appui difficile.

 

Pour aller plus loin, rendez-vous sur notre article Les douleurs du pied plat.

 

Fragilisation des tendons et ligaments

Un pied plat non pris en charge fragilise également les tendons et les ligaments. Des blessures à répétitions surviennent alors chez le patient :

  • Instabilité des chevilles et entorses
  • Tendinites (muscle tibial postérieur, tendon d’Achille, etc.)
  • Fasciite plantaire (inflammation du fascia)
  • Névrome de Morton

 


 

Selection chaussure pied plat

 


 

Traitement

Semelles orthopédiques

Le port de semelles orthopédiques est souvent prescrit pour pallier les problématiques liées au pied plat. Ces orthèses sont fabriquées sur mesure, à partir d’éléments assemblés sur une base en mousse ou en cuir. Les matériaux confortables garantissent parallèlement une absorption des chocs afin de soulager les articulations.

 

Une semelle pour pied plat comporte généralement :

  • Une surépaisseur sous l’arche longitudinale médiale afin de corriger l’affaissement de la voûte.
  • Une coque à l’arrière sur le bord interne du talon. Ce coin talonnier a pour objectif de rétablir l’axe naturel de la cheville et d’assurer une certaine stabilité.
  • Une barre métatarsienne peut être ajoutée pour soulager un appui trop important sous les têtes métatarsiennes.

Bon à savoir : une orthèse n’est pas en capacité de corriger définitivement la malformation. L’appareillage médical permet cependant de réduire les douleurs et évite une aggravation de la situation.

 

Chaussures adaptées

Des chaussures adaptées sont vivement recommandées. Ainsi, évitez autant que possible les mules, sandales et tongs. Privilégiez des modèles avec un chaussant large pour réduire la compression de l’avant-pied et des orteils, notamment en cas d’hallux valgus. En l’absence de semelles orthopédiques, veillez également à ce que la chaussure possède un renfort pour soutenir l’arche interne.

 

Kinésithérapie et physiothérapie

Certaines formes du pied plat (pied plat valgus ou flexible notamment) peuvent être prises en charge par un kinésithérapeute. Ce dernier va alors mettre en place des séances de kinésithérapie de stretching postérieur, en s’appuyant sur la physiothérapie (le soin par le mouvement). Les séances ont pour objectif de lutter contre l’insuffisance du jambier postérieur, en renforçant le tendon tibial postérieur.

 

Intervention chirurgicale

Cette solution s’envisage après l’échec des autres traitements. Elle est réservée à la correction des déformations sévères. Notez également que certaines formes comme le pied plat rigide nécessitent généralement une opération chirurgicale. Selon le degré de malformation et la pathologie diagnostiqués, une chirurgie conservatrice ou non conservatrice sera alors pratiquée.

 

Pour en savoir plus, rendez-vous sur notre article L’opération du pied plat.

 


Auteur : Philippe Vesin - Podo-orthésiste