02 57 52 04 13
Mon panier
Aucun article
>
logo-Podexpert
» » » Pourquoi avez-vous qu'un seul pied gonflé ?

lundi 01 novembre 2021

Pourquoi avez-vous qu'un seul pied gonflé ?

Pourquoi avez-vous qu'un seul pied gonflé ?

 

Dans la plupart des cas, le gonflement bilatéral des pieds est bénin. Généralement, des solutions simples suffisent à mettre un terme à la situation (rééquilibrage alimentaire, sport, massage, etc.). Cependant, lorsque le gonflement est unilatéral, il convient de contacter rapidement un médecin. En effet, cela pourrait être le signe d’une phlébite, d’une infection ou d’une allergie. À terme et sans prise en charge médicale, de graves complications peuvent advenir.

 

Deux pieds gonflés : les raisons principales

Le gonflement des pieds, chevilles et jambes des deux côtés n’est pas une problématique rare. Effectivement, de nombreuses causes entraînent un gonflement des membres inférieurs. Ainsi, les pieds enflés sont souvent symptomatiques d’une insuffisance veineuse ou d’une rétention d’eau. Des phénomènes plus ponctuels, comme une grossesse, des troubles prémenstruels ou encore une forte chaleur peuvent également amener à cette situation (lire Quelles sont les causes d’un pied gonflé ?).

 

Dans ce cas, plusieurs solutions existent. La première recommandation est de veiller à votre hygiène de vie. Pratiquez une activité physique régulière afin de stimuler la circulation sanguine et évitez d’avoir une alimentation riche en sel. Enfin, si les pieds gonflés s’accompagnent d’une sensation de jambes lourdes, massez-vous avec des huiles essentielles.

 

Toutefois, si la situation persiste, prenez rendez-vous chez un spécialiste. En effet, cette manifestation pourrait être le signe d’une pathologie plus importante.

 


 

 


 

Un seul pied gonflé : les raisons principales

Phlébite

Aussi appelée thrombose veineuse, la phlébite désigne la formation d’un caillot sanguin dans une veine profonde ou superficielle. Une insuffisance veineuse ou une hypercoagulabilité du sang en sont les principaux facteurs de risque.

 

Le caillot de sang se forme généralement au niveau du mollet. Ce dernier devient dur et douloureux. Un gonflement des membres inférieurs apparaît.

 

Oedème lymphatique

Un œdème lymphatique est une accumulation trop importante de liquide dans la jambe (ou le bras). Cette manifestation n’est pas douloureuse. Ainsi, une sensation de gêne ou des difficultés à la marche en sont les principaux symptômes.

 

Ce lymphœdème peut être causé par un dysfonctionnement des reins, une insuffisance cardiaque ou veineuse. Certains médicaments sont également à l’origine de ce problème de santé. Dans ce cas, seul l’un de vos pieds est gonflé.

 

La prévention de l’œdème lymphatique passe par une pratique sportive régulière. En effet, le sport stimule la circulation sanguine et assure le bon fonctionnement du système lymphatique à travers le corps.

 

Érysipèle

L’érysipèle désigne une infection bactérienne (streptocoque) au niveau des parties molles de la jambe et du pied. Le gonflement est douloureux et provoque chaleur, rougeur et démangeaisons. De la fièvre peut également advenir. Généralement, une seule jambe est infectée, ce qui explique alors le gonflement unilatéral du pied.

 

L’érysipèle a souvent pour origine une plaie, qui permet à la bactérie de s’infiltrer dans votre organisme.

 

Allergie

Une allergie peut expliquer le gonflement unilatéral. Cette dernière peut faire suite à une piqûre d’insecte, une absorption ou un contact avec un produit allergisant.

 

Un seul côté gonflé : consultez sans attendre

Quelle que soit la raison, un pied gonflé d’un seul côté doit vous amener à consulter votre médecin sans attendre. En effet, les complications liées aux pathologies évoquées ci-dessus sont réelles.

 

L’érysipèle peut ainsi évoluer vers une phlébite ou une septicémie. Quant à la phlébite, il est possible que le caillot de sang présent dans le mollet remonte vers les poumons. Le patient risque alors une embolie pulmonaire. Dans ce cas, un traitement anticoagulant doit être rapidement administré.

 

Enfin, si le gonflement asymétrique provient d’une allergie, une prescription pour un antihistaminique ou des corticoïdes pourra être établie.

 

Lire aussi : Pied gonflé : que faire ?

 


Auteur : Philippe Vesin - Podo-orthésiste