02 57 52 04 13
Mon panier
Aucun article
>
logo-Podexpert
» » » Pied gonflé et diabètee

lundi 01 novembre 2021

Pied gonflé et diabéte

Pied gonflé et diabéte

 

En France, le diabète touche plus de quatre millions et demi de personnes. Sur le long terme, les complications liées à cette maladie se révèlent être nombreuses : cécité, pathologies cardiovasculaires, dialyse, etc. Parmi elles, le pied diabétique engendre de multiples problématiques de santé. En effet, si des gestes préventifs existent, le pied diabétique reste actuellement la première cause d’amputation. Comment le reconnaître ? Comment le traiter ? Podexpert fait le point.

 

Qu’est-ce que le diabète ?

Causes

De type 1 ou de type 2, le diabète est une maladie liée à un taux trop élevé de sucre dans le sang. Elle est causée par un dysfonctionnement de l’insuline, qui ne parvient plus à réguler la glycémie. Conséquence : le sucre s’accumule dans le sang. Une présence excessive de sucre dans le sang entraîne une intoxication des tissus corporels. Sur le long terme, les complications sont diverses.

 

Complications

Deux types de complications sont directement liées au diabète :

  • Une neuropathie diabétique. Le diabète entraîne un rétrécissement de la largeur des vaisseaux sanguins, notamment aux extrémités des pieds. On constate alors une diminution de la sensibilité des nerfs. Dans ce cas, le patient peut ne plus ressentir une douleur provoquée par une blessure. En l’absence de soins, cette blessure peut s’aggraver. La neuropathie diabétique explique également le dysfonctionnement des muscles.
  • Une maladie artérielle périphérique. Le diabète altère parallèlement la circulation sanguine. Cette mauvaise circulation du sang ralentit la cicatrisation des plaies en cas de blessures. Le patient diabétique risque alors une infection, un ulcère ou une gangrène. Ces complications nécessitent parfois de recourir à une amputation.

 

 


 

Qu’est-ce que le pied diabétique ?

Le pied diabétique est l’une des complications les plus fréquentes du diabète. Ce dernier est provoqué par la neuropathie périphérique, à l’origine de la perte de sensibilité nerveuse. Cette neuropathie périphérique entraîne une ulcération ou une destruction des tissus des pieds.

 

Les lésions du pied diabétique sont classées selon quatre grades :

  • Grade 0 : aucune perte de sensibilité
  • Grade 1 : légère perte de sensibilité, dite neuropathie sensitive isolée
  • Grade 2 : perte de sensibilité accompagnée de problèmes de circulation sanguine, dite neuropathie sensitive. À cette neuropathie sensitive s’ajoutent un dysfonctionnement des artères (artériopathie des membres inférieurs) et/ou une déformation au niveau du pied.
  • Grade 3 : ulcères diabétiques antérieurs et/ou amputation au niveau des jambes ou des pieds.

Quels sont les symptômes du pied diabétique ?

Gonflement

Le diabète peut être à l’origine d’un gonflement des pieds. En effet, le rétrécissement des vaisseaux sanguins entraîne une mauvaise circulation du sang. Cette altération est à l’origine de douleurs ou de gonflements.

 

Bon à savoir : si vous constatez le gonflement d’un seul de vos pieds, consultez un médecin généraliste en urgence. Cela pourrait être le signe d’une phlébite, et non plus d’un pied diabétique (lire Pourquoi avez-vous qu’un seul pied gonflé ?).

 

Autres symptômes

Le pied gonflé n’est pas le seul signe du pied diabétique. Parmi ses nombreuses manifestations, les troubles fréquents sont :

  • Une réduction de la sensibilité
  • Une sensation de picotements ou de décharges électriques
  • L’apparition de cors et d’ampoules
  • Des coupures et des blessures
  • Une cicatrisation difficile
  • Une déformation des pieds
  • Un changement de la couleur des pieds
  • Des pieds froids
  • Des infections bactériennes et fongiques

Complications

En l’absence de prise en charge médicale, de nombreuses complications peuvent apparaître :

  • Des infections. L’altération des systèmes nerveux et sanguins tout comme la défaillance du système immunitaire accroissent le risque d’infections.
  • Des abcès (poches de pus provoqués par une infection).
  • Une gangrène. Lorsque les vaisseaux sanguins cessent d’alimenter les extrémités du corps, les tissus meurent. On parle alors de gangrène.
  • Des déformations. Le diabète peut avoir pour conséquence un affaiblissement des muscles. Peuvent alors apparaître des orteils en marteau, en griffe, etc.
  • Amputations. Sans sensation, le patient diabétique peut ne pas se rendre compte d’une blessure. Si une infection s’installe et perdure, une amputation est parfois le dernier recours pour mettre fin à un abcès ou une gangrène.

Gestes préventifs

Les gestes préventifs suivants limitent les risques liés au pied diabétique :

  • Pratiquer une activité physique régulière afin de stimuler la circulation sanguine
  • Contrôler régulièrement le taux de glycémie dans le sang à l’aide d’une bandelette et d’un glucomètre.
  • Apporter un soin aux pieds quotidien et surveiller leur état : présence de cors, d’ampoules, etc.
  • Consulter un pédicure-podologue pour les soins des pieds plutôt que de le faire soi-même
  • Porter des chaussures adaptées
  • Porter des chaussettes claires non compressives afin de contrôler la présence potentielle de sang (lire Quelle chaussette pour diabétique ?).
  • Ne pas fumer
  • Éviter d’être en surpoids
  • En cas de perte de sensibilité des membres inférieurs, vérifier l’intérieur de ses chaussures avant de se chausser

Traitement

La prise en charge du pied diabétique est essentielle pour limiter les possibilités de complications. Un pédicure-podologue sera à même de vous conseiller sur les différents traitements du pied diabétique.

 

Selon l’état de vos pieds, le pédicure-podologue pourra vous prescrire :

  • Des semelles orthopédiques sur mesure afin d’assurer une meilleure répartition du poids sur les points d’appui au sol
  • Un traitement ongulaire
  • Le retrait des callosités (cors, durillons, etc.)

Auteur : Pierre Durrmann - Podo-orthésiste et spécialiste du pied diabétique