02 57 52 04 13
Mon panier
Aucun article
>
logo-Podexpert
» » » Pourquoi porter une semelle orthopédique ?

Pourquoi porter une semelle orthopédique ?

 

Il est impossible pour les chaussures standards de s’adapter à toutes les morphologies de pieds. Ainsi, de nombreuses personnes souffrent, notamment lors de longues périodes de stationnement debout. En cause, une mauvaise répartition des appuis ou des pathologies bénignes (hallux valgus, orteils en griffe, etc.). Dans ce cas, le port de semelles orthopédiques peut être une solution pour soulager les douleurs.

 

Qu’est-ce qu’une semelle orthopédique ?

Une semelle orthopédique est un appareillage utilisé à l’intérieur de chaussures standards ou de chaussures orthopédiques (lire aussi Pourquoi porter des chaussures orthopédiques ?). Également appelée orthèse plantaire, elle permet de diminuer les douleurs et renforce le confort de marche.

 

Une paire de semelles orthopédiques est souvent prescrite à des patients souffrant de :

  • Déformations du pied (hallux valgus, pied plat ou large, orteils en griffes, etc.)
  • Douleurs à l’avant ou à l’arrière du pied
  • D’inégalités de longueur des membres inférieurs, notamment lorsqu’une jambe est plus petite que l’autre.

Les orthèses agissent notamment sur l’équilibre et la posture du corps. Utilisées correctement, elles peuvent éviter au patient une opération chirurgicale.

 

Comment savoir si on a besoin d’une semelle orthopédique ?

Tout le monde peut avoir besoin d’une semelle orthopédique. Dans les déplacements quotidiens ou pendant le sport, les orthèses plantaires permettent de renforcer l’amorti et le confort des chaussures. (Lire également notre article Quand porter ses semelles orthopédiques ?)

 

Voici quelques signes qui doivent attirer votre attention et vous pousser à consulter un podologue :

  • Vous ressentez un inconfort à la marche dû à des durillons ou des cors
  • Vous souffrez du talon, des orteils ou plus généralement des pieds
  • Vous rencontrez des troubles de l’équilibre
  • Vos pieds sont déformés

Comment obtenir une semelle orthopédique ?

 

Pour obtenir une paire de semelles orthopédiques, vous devez posséder une ordonnance rédigée par un médecin. Suite à cette prescription, vous pourrez alors prendre rendez-vous chez un podologue.

 

Lors de votre première consultation, le podologue réalisera un bilan podologique. Le spécialiste étudiera alors la posture de votre corps et les points d’appui de vos pieds avec le sol. Les résultats lui permettront de vous prescrire le traitement adapté à votre morphologie. En effet, il existe différents types de semelles en fonction des profils (semelle classique, thermoformée, etc.).

Pour en savoir plus, vous pouvez consulter notre article Les différents types de semelle orthopédique.

 

En moyenne, le prix des semelles orthopédiques oscille entre 150 € et 200 €. Pour des orthèses de taille 37 et plus, la Sécurité sociale rembourse 17,32 €. Une mutuelle santé est donc conseillée pour réduire le reste à charge.

 


 

Selection chaussure orthopedique

 


 

Quelles sont les pathologies qui peuvent être soulagées avec une semelle orthopédique ?

Pied plat et pied creux

Utiliser des semelles orthopédiques est vivement recommandé dans le cas de pied plat et de pied creux.

 

Le pied plat se définit par un affaissement ou une absence totale de la voûte plantaire. Il peut être d’origine constitutionnelle ou advenir suite à une maladie (polyarthrite rhumatoïde ou arthrose des pieds notamment). Dans ce cas, les semelles orthopédiques vont venir pallier l’absence de voûte en la soutenant.

 

À l’inverse, le pied creux se caractérise par une courbure trop prononcée de la voûte. Les points d’appui de la voûte avec le sol sont diminués, entraînant une sollicitation trop importante de l’avant et de l’arrière du pied. Les semelles orthopédiques vont venir compenser l’espacement trop important entre le creux du pied et le sol.

 

Inégalité de longueur des membres inférieurs

Le port de semelles orthopédiques peut compenser une inégalité de longueur des membres inférieurs. À noter cependant qu’il est très rare de posséder deux jambes qui mesurent exactement la même taille. Néanmoins, dans la majorité des cas, cet écart est faible et n’engendre pas d’inconfort ou de douleurs.

 

Si l’inégalité de longueur des membres inférieurs est trop prononcée, elle peut cependant amener des problèmes au niveau des lombaires ou du bassin. Si l’écart constaté est supérieur à un centimètre et demi, voire deux centimètres, l’usage d’orthèse plantaire peut alors être la solution.

 

Douleurs de l’avant-pied

Il n’est pas rare de constater des zones d’hyper-appui à l’avant du pied et notamment au niveau des orteils. Une sollicitation trop importante de cette zone entraîne alors des douleurs, voire des lésions de la peau. Sur le long terme, les troubles peuvent atteindre les articulations.

 

Dans le cas de douleurs à l’avant-pied, il est possible de se faire prescrire des semelles orthopédiques. Les orthèses pourront ainsi rééquilibrer les points d’appui du pied contre le sol.

 

Arthrose des membres inférieurs

En cas d’arthrose des membres inférieurs et notamment d’arthrose du genou, les semelles orthopédiques sont en mesure de soulager les douleurs. Cette orthèse plantaire devra offrir une épaisseur plus importante dans son coin inférieur gauche. L’utilisation de cet appareillage a permis à certains patients de diminuer ainsi la prise d’antalgiques et d’anti-inflammatoires.

 


Auteur : Philippe Vesin - Podo-orthésiste